DEMARCHES-ACCESSIBILITE/ACCCESSIBILITE/CERFA A TELECHARGER

CERFA A TELECHARGER

Saynètes de sensibilisation à l'accessibilité universelle

Lors du Comité interministériel du handicap du 25 septembre 2013, les associations de personnes handicapées ont souhaité qu’une grande campagne de communication soit lancée pour modifier les perceptions du handicap et renforcer l’information sur les mesures en faveur de l’accessibilité universelle.

Avec le soutien du Service d’information du Gouvernement (SIG), les équipes de la série populaire "Plus Belle La Vie" ont conçu 20 saynètes d’une minute racontant le quotidien des personnes en situation de handicap permanent ou temporaire. Tourné dans les décors et avec des acteurs de la série éponyme, le programme "Plus Belle La Vie Ensemble" met également en scène des acteurs handicapés. Son objectif est d’illustrer les différents aspects de l’accessibilité universelle.

A travers des scènes de la vie courante, il montre comment des aménagements prévus pour des personnes handicapées facilitent, en réalité, la vie de tous et ne doivent plus être perçus comme des solutions réservées à des populations particulières et génératrices de coûts dispendieux pour la société.

Diffusés sur toutes les chaînes de France Télévisions (France 2, France 3, France 4, France 5 et France Ô), du lundi 7 septembre au dimanche 18 octobre, vers 20h35, ces vingt épisodes ont d'ores et déjà été vus, en audiences cumulées sur les deux premières semaines de diffusion, par 87 millions de personnes.

Outre ce rendez-vous régulier avec les téléspectateurs qui vise à sensibiliser le grand public sur les avantages de l’inclusion, les vidéos de ces saynètes sont également disponibles, en version classique avec sous-titrage activable et en version audiodécrite, sur le site Internet du Gouvernement (http://www.gouvernement.fr/accessibleatous).


***
20 saynètes de sensibilisation à l'accessibilité universelle

Le bon investissement
Installé à la terrasse d’un café, Sacha échange avec le responsable de l’établissement sur la livraison du magasin voisin. En effet, le restaurateur s’étonne d’être systématiquement le dernier servi lors des livraisons. L’occasion pour Sacha de lui rappeler que favoriser la mise en accessibilité de son établissement en faisant installer une rampe d’accès, en dehors de son caractère obligatoire, c’est aussi un bon investissement.

La petite voix
Kevin, un peu tête en l’air, manque de traverser un carrefour alors que le feu tricolore est au vert. Alerté par l’annonce sonore du répétiteur de feux piétons, Kevin va alors découvrir un dispositif bien pratique.

Après vous
Certains aménagements d’accessibilité sont strictement réservés à l’usage des personnes handicapées, comme les places de stationnement adaptées, mais ce n’est pas le cas de la plupart, comme le fait remarquer Al à Barbara en lui proposant de profiter de la rampe d’accès à un restaurant pour sa livraison.

Pas besoin de mots pour se comprendre
Au cours, d’une balade Sacha et Floriane croisent un groupe de touristes en difficulté pour se repérer dans la ville. Floriane, atteinte de trisomie 21, les aide à s’orienter grâce aux pictogrammes présents sur le plan et à la signalétique urbaine.

Parcours du combattant
Embarrassé par ses béquilles suite à son accident de squash, Vincent va se rendre compte que l’encombrement des trottoirs peut rapidement transformer un petit trajet en véritable parcours du combattant.

Pour trouver le chemin
Francesco pensait consacrer sa journée à la réalisation de démarches administratives. C’est cependant de bonne heure qu’il arrive au bar du Mistral. Il raconte à Roland que les nouveaux aménagements - et notamment l’installation de panneaux signalétiques - facilitent vraiment la vie des gens en favorisant une circulation plus intuitive et un accès direct aux différents services.

Tout parle
Roland Marci, patron du bar Le Mistral, découvre, grâce à sa rencontre avec Monique dans le tramway, des astuces bien pratiques.
Les équipements mis en place pour les personnes aveugles et malvoyantes peuvent aussi être utiles à tous.

Les goûts et les couleurs
Roland, le patron du bar le Mistral, veille à prendre soin de ses clients, mais les plus difficiles ne sont pas toujours ceux qu’on imagine.

A côté des autres
Il n’est pas toujours facile d’échanger quand on ne parle pas la même langue. A fortiori lorsqu’il s’agit de la langue des signes ! Barbara, la serveuse du Mistral, ne s’était apparemment pas préparée à devoir communiquer avec des personnes malentendantes et se rend compte que ce n’est pas facile d’être exclue des conversations.

Vu à la télé
C’est l’affluence au bar du Mistral. Un habitué fait remarquer à Roland, le patron du bar, que c’est l’heure de la diffusion du Thalassa spécial Marseille. Difficile pourtant de suivre l’émission dans un environnement si bruyant : Roland a sa parade, il active le sous-titrage du programme.

Ouvrir les yeux !
Kevin et Baptiste sont en pleine discussion quand où ils aperçoivent Cyrielle. Captivé par cette rencontre et gêné par ses lunettes de soleil, Baptiste se rend compte que risquer de se prendre une porte vitrée, ça n’arrive pas qu’aux autres.

Le circuit
Jean-François engage une course poursuite avec Alain dans les rues de Marseille et découvre ainsi comment les aménagements d’accessibilité de la voirie peuvent également lui être utiles.

Leçon de vie
Suite à un faux mouvement au squash, Vincent est contraint d’utiliser des béquilles. A l’hôpital où il a rendez-vous suite à cet accident, il entame la conversation dans la salle d’attente avec la maman d’Hugo, venu lui aussi en consultation. Vincent lui avoue avoir bien du mal à se déplacer depuis qu’il est blessé. Heureusement que l’hôpital est doté de portes coulissantes ! Un problème que connait bien la maman d’Hugo : son fils se déplace en fauteuil roulant.

Voir en grand
Rochat, proviseur de lycée, est atteint de myopie. Il va découvrir grâce à sa rencontre avec une jeune malvoyante, les fonctionnalités du téléagrandisseur mis à disposition par la médiathèque.

Entendre pour mieux voir
Benoit et Riva trouvent une nouvelle occasion d’exprimer leurs divergences de point de vue, en découvrant le système d’audiodescription proposé aux patients de l’hôpital.

En équilibre
Wendy fait la rencontre d’Alain, qui vient pour les travaux de nettoyage de la façade du bar du Mistral. Celui-ci étant en fauteuil roulant, Wendy ne cache pas sa surprise.

Bienvenue !
Avant de débuter le cours de théâtre, le professeur annonce l’arrivée d’un nouveau, demandant à ses élèves de l’intégrer sans lui faire sentir sa différence. Loïc, adolescent atteint du syndrome de la trisomie 21 arrive juste à temps pour accueillir Goran, le nouveau, qui arrive à béquilles…

Partager l’information
A la terrasse du Mistral, Sacha présente à Céline, avocate, le système mis en place sur le site internet de son journal pour faciliter l’accessibilité des articles aux personnes aveugles ou souffrant de déficience visuelle. Céline réalise alors que ce dispositif peut être mis à profit sur n’importe quel site internet pour mieux communiquer avec l’ensemble des usagers, qu’ils soient malvoyants ou non.

L’ami de Noé
Le copain de Noé n’est pas un enfant tout à fait comme les autres. Intégré dans une classe ordinaire, Martin est autiste.

Le yoyo
Venue à l’institut « Les Belles du Mistral » pour un massage, Madame Manin Wendy explique les raisons de son absence dans le quartier ces derniers temps : elle a été malade et a découvert qu’elle était atteinte de troubles bipolaires.